Thèmes

danse [46 résultats]

Fichier Fragment Autres thèmes du fragment Sommaire
I-029 B03 A Alkotz on dansait le "ziripiton", la danse du panier et le zortziko.
I-033a A08 Ils jouaient du tambour et du txistu et ils dansaient avec les filles. Mais au début quand sonnaient les cloches, les filles devaient être à la maison et après, bien qu’il n’y ait plus de coup de cloche, elles devaient être à la maison à la nuit tombée.
IR-006 A04 musique Avant de se marier ils faisaient la fête, il y avait de la musique et des bals. Seuls les garçons du village jouaient de différents instruments : accordéon, clarinette, violon. Les filles n’avaient pas de temps. Ils apprenaient "à l’oreille". Ils essayaient entre eux. Il y avait bal tous les dimanches. A la sortie de la messe et du rosaire ils restaient à discuter un long moment.
IR-007 B01 anecdote Comment elles apprirent à danser : elles allaient dans différentes maisons le dimanche après-midi. Seules s’y rendaient les filles. Un groupe de garçons apprit aussi à danser dans la bergerie. Anecdote. Comme aller au rosaire était obligatoire, ils profitaient du fait d’être sortis de la maison et ne revenaient pas ensemble. Pendant les carnavals, à Noël et à la San Pedro, on faisait venir de la bonne musique. Ils allaient de maison en maison en faisant la ronde. Ils prenaient les airs des musiciens d’alors pour ensuite les chanter et danser.
IR-011a A08 fêtes Quand ils étaient jeunes, garçons et filles du quartier se réunissaient et ils faisaient les fiers ou jouaient aux cartes. Ils allaient au Pays basque nord pour les fêtes. Une fanfare jouait à Saint-Jean-Pied-de-Port et dans les fêtes moins importantes quelque accordéon. Ils dansaient "dantza lotua" (attaché) ou le fandango.
IR-023f B05 Ils dansaient séparément ou enlacés. On leur donnait des castagnettes au moment de danser les jotas. Le curé ne disait rien parce qu’ils dansaient enlacés.
M-001 A06 Elle a beaucoup dansé : danses enlacées ou jotas. Les curés ne disaient rien si cela était fait avec respect.
N-067 A09 carnaval Carnavals : masques, "bolantak" (danseurs de Valcarlos). "Bolant dantza" et "Jauzi dantza" étaient dansées par des garçons. Aujourd’hui garçons et filles les dansent. A l’époque les soeurs des garçons qui dansaient les accompagnaient en autobus pour les aider à s’habiller.
I-040 A02 Il a toujours beaucoup aimé danser et il a même reçu quelques prix. Le dimanche il y avait toujours bal. Au village, il a connu trente et un garçons et vingt-cinq filles. Un jour, à Etsain, trois couples dansèrent une heure et demi durant. Quand il tomba malade, il prit les kilos qu´il a maintenant.
I-040 B05 anecdote Ils allaient aux fêtes de Zilbeti. Là-bas se rassemblaient de bons danseurs. Ceux d´Orondritz étaient très bons danseurs. Une année, ils organisèrent un championnat de jotas et ils reçurent mille pesetas.
I-048 A08 divers Il dansait beaucoup. Et il gagna même quelques concours. Il y a sept ans, il fut hospitalisé. Ils lui firent subir un traitement et comme il prit plusieurs kilos, il ne peut plus danser.
II-111a A04 Trois des cinq meilleurs danseurs de Garazi étaient de Luzaide. Anecdote à propos de Kantero. On a toujours continué à danser à Luzaide. La première danse des fêtes de Luzaide était "Dantza Luze" (Longue danse). A ce moment là, tous les jeunes dansaient. Lui apprit avec ses amis. Le groupe de danse de Luzaide s´est rendu dans de nombreux endroits. En 1925, ils allèrent à Pampelune et il y a des chansons qui racontent cela.
II-062b A01 carnaval - vêtement: costumes Présentation : Robert fut "kaxkarot" (danseur) et ils évoquent la danse. Son père était cordonnier et lui aussi a travaillé dans ce métier, tout en se consacrant à l´agriculture. Il apprit la comptabilité. Il alla à l´école jusqu´à l´âge de seize ans, jusqu´à ce que la guerre ne l´oblige à renoncer. Il ne resta pas à la guerre, parce qu´il s´était caché. Son père aussi était danseur mais c´est son oncle qui leur apprit la danse, car son père leur avait dit qu´il voulait bien leur enseigner le travail, mais pas la danse. Avant la guerre aussi il y avait des danseurs, qui dansaient à l´occasion du carnaval. Ils allaient de maison en maison. (12:50") Les "bandelari" (porte-drapeaux) et les "agintariek" (chefs) portaient le béret rouge, tandis que les autres avaient un béret blanc. Les vêtements et les espadrilles étaient blancs, ornés d´une bande rouge. L´origine du nom "Kaxkarot". Ce nom n´est plus utilisé pour désigner les danseurs locaux. Ils étaient quatorze danseurs et il y avait également des musiciens : tambour, basse, piston (valvule ou trombone) et clarinette. C´était l´orchestre du village et il leur faisait un bon prix. Comment ils se procuraient les vêtements. En plus de sortir pour le carnaval, ils allaient à Bayonne, dans une fête pour danseurs. Ils gagnèrent le concours de fandago qui eut lieu à la fin. Une autre fois, un homme qui les avait vu danser durant le carnaval les emmena aux fêtes de son village. (21:25") Ils donnaient ces danses : fandango, arin-arin, kaxkarot martxa.... Ils ne faisaient pas les sauts car cela ne plaisait pas beaucoup aux gens et ce n´était pas la coutume. A l´époque, les filles ne dansaient pas. Elles commencèrent plus tard. Par la suite, il apprit des danses différentes. Celui qui a l´habitude apprend facilement d´autres danses.
X-011a A07 Ils avaient des vêtements particuliers pour le dimanche. Le dimanche après-midi, on allait au bal, mais on dansait séparés, des jotas …. Quand les cloches sonnaient, il fallait rentrer à la maison. A l´époque, tout le monde aimait danser. Felipe n´était pas amateur de danse. C´est en vieillissant qu´il a appris à danser. Personne ne sait jouer d´un instrument. A l´époque, on n´avait pas l´opportunité d´apprendre.
II-008b A03 métiers: musicien - hommes/femmes Les femmes ne participaient pas aux danses basques. Les "basandere" et aussi les cantinières de Soule étaient des hommes. Plus tard les femmes commencèrent à participer. A l´époque, seuls dansaient ceux qui dansaient bien. Son père était toujours à l´extérieur. Tel était son métier, il était musicien. Son frère partit à la guerre à dix-neuf ans et à vingt-trois ans il laissa tout parce qu´il voulait être musicien et il partit à Tolosa étudier. Après la mort de son père, il monta un orchestre, comme son père l´avait fait. Son père mourut en 1936, mais certains prirent sa suite comme Manex Urruti. (32:28") Maintenant on danse tout plus rapidement. Les filles ne dansaient pas les sauts basques. Les filles commencèrent à danser du côté espagnol et alors elles commencèrent aussi là-bas. (En français) Les filles ne dansaient pas les sauts basques. Les filles commencèrent à danser du côté espagnol et alors elles commencèrent aussi là-bas. (En fançais) Ceux qui poursuivirent le travail de son père. (En français) Sur l´accordéon. (42:30") L´orchestre joue "Ramuntxo". (44:00") Beñat Katxetaburu joue la musique de Bolant-dantza. (45:30") Aurevoir.
IC-014a A06 Pendant les fêtes ils amenaient un orchestre. Ils attendaient les fêtes toute l’année car c’était la seule époque où l’on mangeait bien. Maintenant ce n’est plus comme avant, parce qu’ils mangent bien toute l’année. Les choses ont changé, malheureusement. Presque tous les dimanches il y avait un accordéoniste et on dansait. Il n’a pas connu de danse propre à Garralda.
II-059a A03
II-059a A06 carnaval:libertimendua - danse: dantza-jauziak
II-059a A08 danse: fandango
II-059a A13
II-059b B03
II-059b B04 mariage
II-059b B08 danse: fandango - danse:fandango
II-059b B09 fêtes
II-140b B13 jeunesse - religion - trabajo:de las mujers
II-140b B15 jeunesse - religion
II-060b B11 carnaval: libertimendua - danse:Bolant dantza
II-060b B13 métiers: musicien
II-060b B16 danse: Bolant dantza - carnaval: libertimendua - vêtement:vêtements pour danser
II-060b B19 fêtes - juegos: pelota, partidos
II-057a A02 fêtes
II-057a A04 carnaval - fêtes - danse: dantza-jauziak
II-057a A06 fêtes - carnaval:libertimendua
II-057a A09 fêtes - carnaval: libertimendua - baile:personajes
II-057a A10 fêtes - carnaval: libertimendua
II-057a A12
II-057a A14 danse:antrexatak
II-057a A20 danse:dantza-jauziak
II-057a A22 danse: femmes - danse: enseñanza - baile:grupo de danzas
II-061a A14 musique
II-083b B08 Danse: groupe de danse
II-083b B10 Danse: groupe de danse - foires: Pampelune
II-083b B12 Danse: groupe de danse
II-006b B08 jeunesse - foires - femmes
II-006b B09 jeunesse - danse:femmes
II-006b B11 musique